APPEL AU SOUTIEN DE LA FILIERE HORTICOLE

Le printemps, une période vitale pour les horticulteurs

Pour les horticulteurs français, ces premières semaines de printemps sont
normalement synonymes de fleurs prêtes à être coupées et plus de
50% de leur chiffre d’affaire annuel est réalisé à cette période de l’année. 

VALHOR, organisme représentant la filière végétale, estime déjà à
-86% les pertes de chiffre d'affaire par rapport à l'année dernière.

La résilience des modèles collaboratifs en circuit-court

Nous avons aussi eu de nombreuses questions sur la raison pour laquelle nous pouvons continuer de vous proposer des fleurs, là où de nombreux spécialistes de la vente de fleurs par internet rencontrent aujourd'hui des difficultés importantes pour maintenir leur activité.

En effet, ceux-ci rencontrent un double problème :
- la fermeture des frontières et la réduction des échanges internationaux les ont privés de matière première, ces fleurs "low-cost" en provenance de pays en voie de développement comme le Kenya ou la Colombie et qui transitent ensuite par la Hollande (9 fleurs sur 10 sont importées)
- Les mesures de confinement les ont privés de main d'oeuvre, la confection de bouquets ne faisant pas partie des activités indispensables au bon fonctionnement du pays (contrairement aux usines du secteur agro-alimentaire)

Une entreprise à mission

Fleurs d'Ici est une "entreprise à mission", dont les 2 objets sont les suivants :
- la sauvegarde de l'horticulture française, à travers notre réseau de producteurs
- le soutien au commerce de proximité et au dynamisme des centre-ville, à travers notre réseau d'artisans fleuristes indépendants.


Toute l'année, nous travaillons aux côtés des producteurs locaux afin d'assurer la promotion de la fleur française et d'inverser la tendance pour qu'un jour, 100% des fleurs vendues en France soient produites en France.
Toute l'année, nous soutenons les artisans fleuristes de centre-ville en leur proposant de réaliser les commandes que vous passez sur notre site, à partir des plus belles fleurs locales et de saison.

Ces derniers ont certes dû fermer leurs boutiques/ateliers au public, mais, grâce aux solutions de logistique de précision que nous avons développées depuis plusieurs années et que nous avons adaptées en urgence, nous pouvons proposer aux fleuristes qui le souhaitent, de continuer à les approvisionner en fleurs locales afin qu'elles/ils puissent continuer de travailler depuis leur domicile afin de respecter les consignes de confinement destinées à empêcher la propagation du virus.

Une chaîne logistique sans contact

Comment ça marche ?

1. Grâce à nos partenaires logistiques, le producteur envoie un colis de fleurs en bottes au domicile des fleuristes (livraison sans contact)

2. La ou le fleuriste réalise les bouquets à domicile

3. Nos coursiers partenaires autorisés à travailler dans le contexte actuel passent récupérer le colis au domicile du fleuriste pour le livrer ensuite à l'heureux destinataire, toujours dans le respect des normes d'hygiène renforcées en vigueur actuellement.

Pont de solidarité floral vers nos aînés et leurs aidants

Au delà de son service de livraison de fleurs aux particuliers, Fleurs d'Ici fleurit aussi les accueils de nombreuses entreprises.

Celles-ci étant pour l'essentiel actuellement fermées, nous leur avons proposé de re-router les bouquets vers des maisons de retraite, afin d'égayer le quotidien des nos aînés, particulièrement isolés du fait des mesures de confinement.

Plusieurs dizaines de bouquets ont donc rejoint des EHPAD cette semaine grâce à la générosité de nos entreprises partenaires et un système de livraison sans contact. 

Soutenir les producteurs aujourd'hui et demain

En révélant la fragilité des modèles basés sur des importations massives, dans les fleurs comme dans d'autres secteurs tels que les fruits et légumes, la crise actuelle oblige les distributeurs à sortir de la question unique des prix d’achats et à repenser leurs choix d’approvisionnement en se tournant vers les producteurs locaux. 

Chez Fleurs d'Ici, nous formons le souhait que cette crise amène les professionnels de la fleur à réviser leurs choix d'approvisionnement et à initier des liens commerciaux pérennes et suivis avec les producteurs français.
(lire ici le très bon article des Echos sur la question)

Pour notre part, au delà de notre soutien de toujours et de tous les jours aux producteurs, nous avons créé un fonds de dotation pour la filière horticole pour faire face à la crise actuelle auquel nous reversons l'intégralité des bénéfices générés par la vente de bouquets sur le site Fleurs d'Ici lors de cette période difficile. 

Mieux comprendre la crise horticole

Un marché soumis à des rapports de force traditionnels

La crise actuelle que traverse le secteur horticole s’explique essentiellement par l’absence de digitalisation de ces professions, prisonnières des modèles de commerce traditionnels les privant de l’accès direct au client final.

Depuis 50 ans, la concurrence massive des plantes et fleurs d’importation a condamné les producteurs à grossir toujours plus pour tirer leur épingle du jeu. Qui dit gros volumes de production, dit aussi grosses charges et nécessité de trouver des débouchés importants. Les gros producteurs se sont donc tournés vers la grande distribution, les grandes surfaces spécialisées (jardineries), aujourd’hui à l’arrêt.

Les quelques petits producteurs qui ont jusqu’ici réussi à résister vendent pour leur part à des grossistes, qui distribuent sur les marchés de gros (comme Rungis) ou en direct sur des marchés de détail, eux aussi fermés.

Les fleuristes artisans de centre-ville sont eux aussi peu digitalisés et tributaires de leur clientèle de passage, aujourd’hui inaccessible du fait de la fermeture de leurs pas de porte.

Le Ministère de l'Economie, de l'Industrie et du Numérique a d’ailleurs lancé un appel aux porteurs de solutions digitales permettant aux commerçants touchés par la crise actuelle de continuer à proposer leurs produits grâce à la vente sur internet. Fleurs d’Ici a ainsi proposé à tous les producteurs locaux et fleuristes artisans de les équiper (sans frais) de l’application Fleurs d’Ici leur permettant de vendre leurs produits en circuit-court.

Les derniers reportages et articles

Vous souhaitez relayer notre initiative ?

Faire contre mauvaise fortune bon coeur : les belles initiatives des producteurs et des fleuristes

Des fleurs pour les hôpitaux

Des fleurs pour les défunts

Des fleurs pour nos aînés

Des boîtes aux lettres printanières

Des fleurs pour les passants

Vous connaissez un horticulteur ou un fleuriste indépendant qui a besoin de soutien ?

Envoyez-lui cette page ! 

Si vous êtes horticulteur et souhaitez vendre vos fleurs à des fleuristes indépendants, écrivez à

Julien.

Si vous êtes fleuriste indépendant et souhaitez réaliser des bouquets avec des fleurs locales, écrivez à Bérénice.

Vous avez entendu parler d'une initiative solidaire et fleurie ? Ecrivez à Eléonore, nous serons heureux de la mettre en valeur sur cette page. 

Julie et Valentin Brossard, producteurs en Ile-de-France, parmi leurs arums 

Fermer (esc)

Popup

Use this popup to embed a mailing list sign up form. Alternatively use it as a simple call to action with a link to a product or a page.

Age verification

By clicking enter you are verifying that you are old enough to consume alcohol.

Panier

Votre panier est vide.
Boutique